MARIA LEONTINA

(São Paulo, 1917 - Rio de Janeiro, 1984) Peintre, graveur, dessinateur. Elle commence ses études de dessin avec Antônio Covello, à São Paulo, en 1938. La première moitié des années 40, elle étudie la peinture avec Waldemar da Costa. En 1946, à Rio de Janeiro, elle fréquente l'atelier de Bruno Giorgi et suit le cours de muséologie au Museu Histórico Nacional - MHN [Musée Historique National], de 1946 à 1948. En 1947, elle participe à l'exposition 19 Pintores [19 Peintres], à la Galeria Prestes Maia [Galerie Prestes Maia] à São Paulo, aux côtés de Lothar Charoux, Marcelo Grassmann, Aldemir Martins, Luiz Sacilotto et Flavio-Shiró. En 1951, le psychiatre et critique d'art Osório César lui propose de diriger le secteur d'arts plastiques de l'Hôpital Psychiatrique du Juqueri. La même année, elle organise une exposition des internés au Museu de Arte Moderna de São Paulo - MAM/SP [Musée d'Art Moderne de São Paulo]. Après avoir obtenu une bourse d'études du gouvernement français, elle se rend en Europe en 1952 avec son mari, le peintre Milton Dacosta. À Paris, de 1952 à 1954, elle fréquente l'atelier de gravure de Johnny Friedlaender. Dans les années 60, elle réalise un panneau mural d'azulejos pour l'Edifice Copan ainsi que les vitraux de la Igreja Episcopal Brasileira da Santíssima Trinidade [Eglise Episcopale de la Sainte Trinité], tous deux à São Paulo. Au début, son oeuvre se situe dans le figuratif, avec une tendance expressionniste. Elle passe progressivement à l'abstrait, sans suivre la rigueur de la géométrie pure. En 1960, à New York, elle reçoit le prix national de la Fondation Guggenheim, et en 1975, le prix de peinture de la APCA.

RETOURNER



1/3         < précédent     suivant >
1963 - 100x81cm - Estandarte - huile sur toile
Photo: Jaime Acioli